C'est pas tout, mais une chose en entraînant une autre, ce gosse a passé l’An. 

Tu vois, là je fais genre ''sans transition'', comme si la dernière fois que j'avais écrit c'était y'a 10 minutes alors que je sais très bien que j'ai rien branlé depuis février.

Ca va, je M'EXCUSE. 

Donc. Il a eu un an. Il a même présentement seize mois. Alors oui ; jusqu’à ce que ça devienne clairement une défaillance oedipienne, on compte en MOIS. Ca doit avoir une vertu apaisante selon laquelle ton enfant serait encore un bébé alors que PAS DU TOUT, puisque dans la vraie vie, seize mois, ça fait presque un an et demi.

Bref ; ça fait un choc ; le nourrisson n'est plus. Terminée, cette petite chose avide et dépendante de toi, qui se vautrait avec ferveur dans ton cou tel un dessous d’escargot tiède.

Feu-le-nouveau-né a développé une personnalité propre, avec des intérêts, des trucs qui le fascinent, d'autres trucs qui le saoulent, ou qui le font flipper, ou rire. Il est bien loin, le poupon semi-strabique qui dormait 19/24.

Par contre, voilà, ''ces choses'' qui le font réagir, sont généralement assourdissantes d'étrangeté, pour un adulte primipare. 

Parample. En terme d'intérêt cosmique, on peut noter cette passion brûlante pour le cycle C de la machine à laver et son programme d'une heure et demie. Hurlements frénétiques, incantations et offrandes de boudoirs dans le trou du hublot, crise d'hystérie lors de l'enclenchement de l'essorage. Un très grand mystère.

Y'a aussi cette vénération pour les boites Tupperwares, qu'il va chercher, fébrile, dans le placard, pour te les balancer avec enthousiasme dans le péroné à chaque fois que tu fais à bouffer. Un semi-remorque de JOUETS plein la casbah, mais NON, '' MA VIE CONTRE UN TUPPER ''. Etant des puceaux de l’enfant en bas âge, nous nous émerveillons chaque jour de cette insatiable curiosité.

Croquette, comme tout autre merdaillou de moins de 18 mois, donc, s'intéresse aussi vachement à ... à peu près TOUT CE QUE TU FAIS.

S't'a dire que rapport à l'intimité, si t'es pudique, c'est mal engagé. De fait, il te mate allègrement sous la douche, sans AUCUNE retenue.  Le mec est au cinéma. Genre s'il avait des molaires pour le pop-corn, il se priverait pas. Toi t'es là, en plein deuxième couplet de ''Je te donne'', tressautant de la fesse dans ta baignoire, de la mousse plein le *SIF*, quand toutacou, tu visualises, en bas à gauche, ledit lutin tenant le rideau grand ouvert d'une main, en train de te reluquer le zboub avec une circonspection presque vexante. Et tout ça est NORMAL, parait-il. 'Fin tu m'excuseras, mais je persiste à penser que si on se comportait comme eux, on aurait des problèmes. *Sillon Inter Fessier*

Ensuite, le passage sur le ''met tout à la bouche'' est somme toute assez convenu, mais me semble important. Tu prends, avec le petit d’homme, la toute-immense-mesure de l'expression TOUT-A-LA-BOUCHE. Dans une journée, le type aura sucé de la terre, des cailloux, ses godasses, tes godasses, la bouffe du chat, le coussin du chat, le chat, le jean de ta voisine, ton sachet de thé usé, son chapeau, tes clés et à peu près tout objet ou être vivant nouveau entrant dans le champ des possibles. Il paraîtrait une nouvelle fois que c'est NORMAL. On reste des animaux, après tout.  

 Mais assez parlé de lui. Parce que celui qui agit aussi de manière surprenante, indécente, voire amorale, c’est toi, Parent naissant.   

De fait, bouffer un truc qui a visité la bouche de ton Petit Ouvrage avant la tienne te paraît tout à fait admissible. Et combien de fois tu t’étais dis, en voyant des parents faire ça, : ‘’ Putain, c’est dégueulasse’’… ?

Plein.

Ne mens pas.           

 De la même façon, tu le soulèves au dessus de ton pif et lui renifles le derche pour savoir s’il est temps de procéder. Hé ouais. Ca va bien plus vite que d’essayer de le neutraliser dans toute la baraque pour le déshabiller, constater que y’a rien, le rhabiller et prendre trois coups de talons dans le foie. Toi même tu sais. 

Quand tu passes l’An de pratique de ton Chef-d’œuvre, c’est aussi le moment où tu te réorganises les Principes. Rappelles toi de cette petite liste écrite dans ta tête pendant 9 mois sur du papier d’or, en jolies lettres arrondies, à base de ‘’ MOI, pour MON ENFANT, ça sera comme ci, et comme ça’’. Ris, maintenant. Ris très fort.

Tu te rappelles la fois où t’as dit à une copine un truc genre :

- ‘’ Non parce que y’a pas de doute, c’est comme pour nous quoi, quand c’est fait Maison, ça se sent et c’est meilleur, et puis bah t’as la fierté d’avoir fait un truc pour ton petit en plus, quoi’’. 

Alors sur le principe, ouais hein. Bien sur. Mais t’as toujours ce moment où tu t’es oublié sur le timing et que tu vas pas pouvoir le gérer pendant 15 minutes du temps que Babycook fasse son office. Alors OUAIS, tu vas ouvrir un POT-TOUT-PRET-ET-MEME-PAS-BIO. Ca va, toi aussi des fois tu t’envoies un gros McDo bien sale, personne n’a dit que ça serait Menu Gourmet tous les jours, faut se calmer. Si tu l’habitues à la table du Capitaine tous les midis, Après il saura pas gérer la confrontation avec le Dégueulasse et on va en faire un petit prince sociopathe, c’est pas non plus le but. (Tu perçois la notion de ‘’s’arranger la conscience’’ ?...).

Y’a aussi ce moment où t’as dit (ouais, t’en as dit un paquet, des conneries, avant de Savoir) :

- ‘’ Ah non mais moi, la télé pendant qu’on mange, c’est totalement proscris, quoi. Je veux que mon enfant visualises que le moment du repas est un espace d’échange et de partage avec autrui et qu’il découvre de nouvelles saveurs de façon ludique et adaptée’’.

Dans la vraie vie, toujours, ta descendance en a rien à foutre de ton brocoli. Même si tu fais la fusée avec. Et le seul truc que t’as trouvé pour l’empêcher de se faxer sous la tablette de sa chaise haute, c’est de le faire bader cette catin hurlante de Reine Des Neiges. T’en veux du ludique ?

Je sais que tu te reconnais, fais pas genre ‘’ chui pas concernée ’’.

T’as peut-être même fait pire. Alors remercie-moi.

Tu n’es pas seule. 

photo reine des neiges